Skip to content

La Fondation Donwahi

Créée en février 2008, la Fondation a pour objet, le développement, la promotion et la diffusion d’activité dans le domaine artistique. 

Lieu phare de la scène artistique à Abidjan, il s’agit d’un véritable espace de démonstration et de création, de formation et d’échange, de partage et d’enrichissement. 

Construite sur 2 500 m2, la Fondation Donwahi est un espace propice à la rencontre entre diverses formes d’expressions artistiques. L’espace est répartie en salles d’expositions, de lieux de création et de résidence pour les artistes.

La Galerie Amani

Située dans le quartier dit de la Zone 4 à Abidjan la Galerie d’art Amani existe depuis 2009 et s’emploie à faire ré émerger les racines africaines au sein du monde urbain et contemporain. L’espace dispose d’une superficie de plus de 1000 m2. 

Des arts premiers à l’art contemporain, qu’il expose à travers les œuvres affirmées et confirmées de créateurs connus et reconnus, Léon donne l’occasion de découvrir autre chose autrement. 

L’art et l’artisanat d’inconnus, l’art du beau, du bien, du pratique ou de l’inutile, voilà ce que Léon, à travers sa galerie AMANI, nous offre à partager, en communion avec tous ceux qui s’y reconnaissent et sont membres d’office, de sa tribu et de la nôtre, celle du « tribal concept », celle de l’humanisme et des civilisations, des différences et des alliances.

L'ÉQUIPE

Idelphonse Affogbolo

De nationalité béninoise, son implication dans le monde de l’art contemporain africain a commencé il y a une quarantaine d’années alors qu’il travaillait dans la finance au Sénégal.

Il a soutenu plusieurs jeunes artistes sénégalais émergents et s’est lié d’amitiés avec de nombreux créateurs africains. Passionné d’art, il participe depuis quelques années au développement de projets d’art sur le continent.

Il a produit à la télévision béninoise une émission culturelle et a notamment contribué à l’édition de livres d’art célèbres sur le Bénin et collectionne depuis de nombreuses années des sculptures, des tableaux et des photographies de divers horizons africains.

Adenile Borna Soglo

Adenile a débuté son parcours en galerie à Londres en 2014. En 2016, il co-fonde avec Salimata Diop « Creative Intelligence » agence de conseil avec laquelle ils piloteront plusieurs projets à Londres, Paris et Dakar notamment la Foire AKAA à Paris.

En 2017 Creative Intelligence assurera la direction artistique de la première exposition de Creative Intelligence « BLUES » sur l’Île de Gorée présentant les artistes Bruce Clarke et Siaka Soppo Traore.

Aujourd’hui, Adenile conseille des institutions publiques et privées et développe des initiatives visant à consolider et dynamiser le marché de l’art contemporain en Afrique.

Julie Banatre

D’origine franco-guinéenne, Julie a grandi à New York, dans un milieu multiculturel de la maternelle jusqu’à son baccalauréat à l’école internationale des Nations Unies.

Après avoir obtenu son B.A. en Humanistics studies, mêlant Histoire de l’art, Philosophie, Anthropologie, African studies à l’Université de McGill, elle entame son parcours professionnel dans le milieu associatif auprès des sans-abris, puis co-fonde en 2013 l’association, Tout Bénev’, avec pour objectif de rendre le bénévolat plus accessible.

Grâce à cette expérience, elle développe des connaissances en RSE, Marketing et branding et intègre l’importance de forger des connections entre les secteurs d’activité – art, business, non-profit.

En 2015, après avoir collaboré sur un a projet mêlant la mode et le travail social, elle rejoint l’Agence à Paris. Elle est également traductrice littéraire.

Léa Périer Loko

Léa a commencé par des études de Droit (Panthéon-Assas), avant d’entamer un cursus à La Sorbonne en Sciences et Techniques de l ’Exposition et en Anthropologie à l’EHESS, école où elle poursuit actuellement un doctorat portant sur les relations entre l’organisation sociale et l’organisation spatiale de la société béninoise.

A partir de 2013 et durant une année, elle développe un espace artistique à Cotonou (Bénin), produisant expositions, concerts, workshops, projections et débats avec une série d’acteurs culturels béninois.

De retour en France, elle intègre l’équipe de la foire internationale d’art contemporain AKAA et travaille avec Salimata Diop, directrice artistique, sur la création du programme artistique de la foire durant trois éditions.

Léa a rejoint l’équipe de L’Agence à Paris en janvier 2017 pendant trois ans avant de se dédier à SEPTIEME Gallery, et est parallèlement contributrice régulière pour divers journaux, plateforme et catalogues d’expositions.

IlLA GINETTE DONWAHI

Illa Donwahi est une femme d’affaire Ivoirienne et la cofondatrice et présidente de la Fondation Donwahi.

Collectionneuse passionnée , Illa s’associe en 2008 avec Simon Njami, écrivain et commissaire d’exposition, et Marème Samb fondatrice de la galerie camerounaise Mam, pour faire naitre cette Fondation pour la promotion de l’art contemporain en Côte d’Ivoire.

La première exposition de la Fondation Donwahi intitulée Passion secrète, présente des œuvres issues de plusieurs collections privées ivoiriennes.

Parmi les événements artistiques les plus significatifs, la collection photographique de Sindika Dokolo, retraçant un siècle de cet art en Afrique, y est présentée, ainsi que les travaux de Samuel Fosso et d’Ananias Leki Dago.

Depuis plus de dix ans, la fondation fait connaître au public ivoirien des artistes de tous horizons comme Bili Bidjocka, Jems Kokobi, ou encore plus récemment Aïda Muluneh  avec son exposition intitulée « Still I rise ». 

JEAN LEON NGUETTA

Léon N’GUETTA AMANI , est né en 1961 en Côte d’Ivoire.

Très tôt, il s’interesse à la musique et touche à plusieurs instruments, du saxophone à la guitare avec un besoin permanent de s’exprimer par tous les moyens.

Il ouvre un atelier dans la commune de Treichville et collabore avec plusieurs artistes traditionnels, qui lui enseigneront les techniques ancestrales de sculpture du bois. Ses œuvres, pour la plupart disséminées à travers le monde ou exosées dans sa galerie, sont l’expression de la beauté de l’âme d’un personnage introverti.

C’est dès Décembre 2009, fort d’une expérience à l’internationale qu’il cède à l’envie de mettre sur pied une galerie à Abidjan. Il la baptise AMANI, un nom attribué à celui qui vient après des jumeaux en pays AKA.